Mon ami Jean Raymond a décidé de partir. Je suis tellement triste on était si heureux tous les trois ces derniers jours à Lourdes. Mais j’ai beau essayer de comprendre… tu es dans la lumière maintenant avec tes chers parents. Serge mon ami je sais ta douleur , mes meilleures pensées, mes prières vont vers toi et Jean Raymond. Je suis avec toi. Je viens , tu viens , tout ça c’est entre toi et moi. Je te serre sur mon coeur.

Michèle

Comments are closed.