paris trianon 2015 029

Michèle revient sur scène, elle est vêtue d’une jolie robe (elle nous a gâté pour ce spectacle), une robe noire avec le bustier plein de strass et nous écoutons une chanson que nous aimons et qui n’a pas été chantée depuis un moment :

            « CHANSON INEDITE »

 

Maintenant place à la fête et au rire, Michèle nous dit :

Ce café concert, Trianon concert comme on l’appelait à ses débuts 20151018_175239_resizeda accueilli des artistes comme Frehel, Chevalier, Mistinguett, et c’est la salle idéale pour s’amuser (tout en parlant Michèle part vers les coulisses), se faire plaisir, alors ce soir, comme je le fais quelques fois pour mes amis (la voici de retour avec un gros boa autour du cou, trop jolie, trop rigolotte), je voudrais vous chanter un medley d’une légende du music-hall « à sa façon », je demande à Guy Matttéoni et à Céline Porron de revenir

          « MEDLEY MISTINGUETT »

 

Etant née dans le faubourg St Denis20151018_175242_resized

Je suis comm’ la miss

Une vrai gosse de Paris

 

Et elle nous chante Moi j’en n’ai marre, La Java, En douce, Une petite belotte, Mon homme et On m’suit en disant :

Je suis une blondinette

                                                              Une vraie coquette

                                                              Et dans tout Paris

                                                             On m’suit.

 

Ce medley Michèle l’a fait en s’amusant, en s’éclatant avec une bonne dose d’humour, que du bonheur et on n’en redemande. Le public a rit avec elle. Merci

 

Puis elle nous parle d’une autre chanson :

J’avais 11 ans lorsque ma mère m’a fait écouter cette chanson de Charles Aznavour, cest lui qui m’a donné envie de faire ce métier, et je suis très fière d’avoir des chansons de lui dans mon nouvel album

         «  SI JE N’AVAIS PLUS »

 

Comme pour l’Olympia Michèle a une chanson qui lui tient à cœur écrite par David Lelait et qu’elle chante pour ses amis.

Charles Aznavour a été le premier à chanter l’amour interdit………. Il n’y a pas d’amour interdit, ils s’aiment tout simplement :

        «  ILS S’AIMENT ET ALORS »                                   154

A la fin de la chanson plusieurs roses rouges sont offertes à Michèle.

 

Certains couples se reconnaîtront dans cette chanson, c’est mon cas. C’est la raison pour laquelle je n’ai pas pu la chanter .

Signée Didier Barbelivien et Jean Albertini

     « ET TOUTE LA VILLE EN PARLE »

Comments are closed.