Slide background

Tous les articles dans Biographie

FAN.1 (1) - SITE

DISTINCTION :

Rappelez vous les amis, MICHELE a été faite Chevalier des Arts en 1998, médaille remise par Mme Line Renaud, et Officier des Arts et des Lettres en 2002, médaille remise par le ministre de la culture, voici deux photos souvenir.
Une nouvelle distinction pour elle, nous l’attendions depuis longtemps, et c’est avec joie que MICHELE vient de recevoir ce courrier.

Dans le cadre de la dernière promotion dans l’Ordre des Arts et des Lettres publiée au Bulletin officiel des décorations, médailles et récompenses, l’on remarque parmi les personnalités nommées ou promues au grade de commandeur:
Irêne Aller, J Claude Narcy, Hubert Vedrune etc….. la chanteuse Juliette Gréco et la chanteuse Michèle TORR.

Félicitations MICHELE

mt_olympia2003_640x480

2009
Michèle continue sa tournée en solo avec ses musiciens.

2010
En Mars elle rejoint à nouveau la tournée Age Tendre saison 5 à la demande du public.

2011
Michèle rencontre Didier Barbelivien qui veut bien écrire et composer à nouveau pour elle. Il lui écrit 3 belles chansons « Avant d’être Chanteuse », « Notre Père » et « Vous m’avez tout donné ».
Michèle intègre ces chansons dans une Compilation de 3 CD vendue à plus de 50 000 exemplaires.
Du 6 au 8 Avril 2011, elle nous offre son Olympia avec son spectacle « Avant d’être Chanteuse ».
Trois soirées inoubliables où elle interprète aussi « Le Petit Bonheur » du Québécois Félix Leclerc.

2012
En Mai Michèle s’envole pour le Québec avec « La Tournée des Idoles ».
Six concerts sont donnés et plus de 60 000 spectateurs acclament Michèle.

En Juin elle rencontre David LELAIT auteur de roman et lui demande de lui écrire des paroles de chansons. C’est une première pour lui.
Michèle lui dit son envie d’une chanson ou elle parlerai de Prier car elle dit souvent à son public « Chanter c’est Prier ».
Après plusieurs rencontres avec David et Philippe Liotard pour la musique, en août Michèle rentre en studio dans le Sud.
« Chanter c’est Prier » devient le titre d’une chanson mais aussi le titre de ce nouvel album fait de prières pieuses pour certaines et d’amour pour d’autres. Quelques reprises comme « L’Envie d’Aimer » ou « Amazing Grace » dont David Lelait écrit les paroles en Français et qui devient « Quand vint la grâce ». N’oublions pas « Il faudra leur dire » de Cabrel avec sa petite fille Nina.

De Octobre 2012 à Mars 2013 Michèle qui s’écrit à nouveau avec 1 seul L, fait une tournée triomphale à travers la France et la Belgique en donnant 50 concerts.

2013
Michèle rejoint la tournée Age Tendre pour la dernière saison, la tournée 8.

mt_2006_LesPetitsChanteur_668x4502013 – MICHÈLE À L’ÉTRANGER
Après le succès rencontré lors de la tournée des Idoles en 2012, le public Québécois réclame Michèle.
Du 2 Avril au 14 Avril avec Herbert Léonard elle rejoint le Québec.
Des milliers de personnes l’acclament et l’ovationnent.
Michèle sera de retour dans cette belle région du 3 Octobre au 1er Novembre 2013
Pour une série de 20 nouveaux concerts à travers le Québec.

2015 – CONCERT EXCEPTIONNEL À LAS VEGAS
En Mai 2015 Michèle donnera un concert à LAS VEGAS aux États-Unis.

mt_2002a_715x475

Depuis mars 2006, Michelle TORR assure deux tournées: son spectacle de l’Olympia avec ses musiciens et les concerts de la Tournée Age Tendre et Têtes de bois dont elle a été la première à accepter le projet et le concept.

Dans l’aventure, elle a emmené avec elle ses musiciens et ses techniciens. Douze artistes qui ont fait la magie des années 60 et 70 parcourent la France avec 3 heures de tubes légendaires. Après une année triomphale, de Zénith et Parcs expo, elle participe pour une deuxième saison à la tournée des idoles avec toute l’énergie qu’on lui connaît.

SolidariteSoudanMTSoeurEmmanuelle-720x576Sensible à l’œuvre de Sœur Emmanuelle, elle lance l’action ‘Les mardi de Michelle’ avec Les Tirelires de l’espoir et offre au mois de mai un concert pour l’association ‘Opération Orange’ dont elle est marraine. Les bénéfices sont destinés aux enfants du Soudan où avec 1 € on nourrit un enfant pendant une semaine. Cette année, ‘Les mardi de Michelle’ ont rapportés 85 000 €.

Elle est aussi Présidente d’Honneur de ‘Ressource’ à Aix-en-Provence, association de soutien aux personnes atteintes de cancer et leur entourage, qu’elle soutient activement.

Éternelle interprète de l’amour, Michelle Torr sort le 3 mars 2008 son nouvel album « Ces années-là ! ». Elle affectionne le chiffre 7 et enregistre 7 inédits et 7 reprises des années 60.

MT-ATTB-Chalon01-800x600Elle aime chanter les chansons des autres « C’est comme une récréation » dit-elle. Alors elle se fait plaisir et interprète 7 titres sortis à l’époque joyeuse de ses débuts. Elle reprend « Sha la la, hier est près de toi » et « Cette année-là » de Claude François avec qui elle partage ses premières scènes. Parmi les inédites, elle enregistre, avec la participation des Petits Chanteurs d’Aix-en-Provence « Son paradis c’est les autres » pour Sœur Emmanuelle et avec la voix de Sœur Emmanuelle, qui fête ses 100 ans en 2008.

C’est à l’Olympia, du 10 au 13 avril 2008 qu’elle interprètera ses nouvelles chansons et les succès des années légères et insouciantes pour son spectacle « Ces années-là ! ».

mt_lacuisinedemamere_315x475

Sensibilité, simplicité, sincérité, personnalité, authenticité, chaleureuse, drôle, atypique, instinctive, intuitive, impulsive : quelques mots pour définir l’artiste et la femme.

Ambassadrice de la Provence, elle aime y chiner les brocantes et trouver le nouvel objet qui prendra place chez elle. Sa passion : la décoration et la restauration des maisons.

mt_semmanuelle_679x475Spirituelle et très croyante, d’une grande ouverture d’esprit, elle porte un intérêt à toutes les religions.

La musique et le chant occupent sa vie depuis toujours, mais ses grands bonheurs s’appellent Romain, Emilie, ses enfants et Charlotte, Samuel et Nina, ses petits-enfants, ses petits-Loulou, comme elle les appelle tendrement.

mt_bio1980-1981_359x475

« Elle est née chanteuse, elle a une voix de toutes les époques. » Maurice Chevalier.

« Elle chante juste, elle chante bien, elle est surtout passionnée par ce métier, et c’est quand même ce qu’il y a de plus important !! » Claude François.

« Quand j’ai vue Michelle Torr pour la première fois j’ai su que la chanson française avait à sa disposition un nouveau talent ! La route a été peut être plus longue que je ne l’aurais souhaité, mais « un jour ou l’autre » ça devait arriver ! » Bruno Coquatrix.

« La France compte quelques grandes dames de la chanson. Michelle est l’une d’elles. Sa voix émeut et l’émotion contagieuse atteint le public en plein cœur. Phénomène rarissime. Michelle Torr n’en finira jamais de séduire et de conquérir. Son charme opère, envoûte et retient. Quelle ambassadrice de notre chanson française » Pierre Delanoë.

mt_chevalier_319x475

Chevalier et Officier dans l’Ordre des Arts et des Lettres

Nommée en 1997 Chevalier dans l’Ordre des Arts et des Lettres par le Ministre de la Culture Monsieur Philippe Douste-Blazy, c’est Line Renaud qui a le privilège de lui épingler sa médaille au nom du Président de la République. Extrait du discours de Line « Il est juste qu’on ait donné ton nom à ce symbole parfait de la beauté alliée à la pureté et à la simplicité « une rose blanche » qui orne les Jardins de Bagatelle » (et ceux du parc du château de son village d’enfance Courthézon).

mt_decordec2002_640x480Le 2 décembre 2002 Michelle Torr est élevée au grade d’Officier des Arts et des Lettres par le Ministre de la Culture Monsieur Jean-Jacques Aillagon qui la salut comme étant « une bête de scène authentique inscrite dans le meilleur de la tradition de la chanson française ».

mt_olympia1982_550x475

Michèle TORR ou le triomphe de la sensualité
par Géraldine Calbete – Centre France 2003

« Elle a le visage d’un ange et la voix du diable. Cette voix si particulière, à la fois langoureuse, caressante et puissante, aux accents rauques et veloutés, à la tonalité douce-amère qui émane des tréfonds de son être. Michèle TORR possède une attraction presque animale qui vous prend au ventre et vous donne le vertige dans une envolée quasi mystique.

Ce qui fait la force de cette artiste hors du commun, c’est sa personnalité, un mélange de fragilité et de glamour flamboyant. Elle est femme avant d’être interprète. Durant tout son concert « les notes caressent les mots, elle a le cœur au bord des lèvres, tendu vers les bravos ». Derrière son regard bleu acier, on devine ses fêlures. Au travers de ses chansons, elle se livre, lentement, prudemment, doucement. Avec une émotion bouleversante elle se paie même le luxe de reprendre le monumental « Non je ne regrette rien » de la mythique Edith PIAF. Son interprétation de ce standard, n’ayant d’ailleurs, dussent les esprits chagrins et les puristes hurler à l’hérésie, au sacrilège et au blasphème, rien à envier à l’original.

mt_roseblanche_357x475Durant tout le spectacle, Michelle TORR montre qu’elle « aime son public jusqu’à la déchirure ». Elle a atteint l’inaccessible étoile, celle qui brille au firmament de l’amour et du talent, loin des comètes filantes et éphémères formatées pour des tubes d’un jour. Le public en transe, l’acclame par une « standing ovation » et essuie une larme.

C’était un show d’une beauté, d’une grâce et d’une pureté rares, riche de toutes les émotions primales qui font l’être humain. « Il y avait dans ce rendez-vous quelque chose de divin ». Michèlle TORR chante l’amour, la passion, la rupture, le don de soi… Ce qui est sûr, c’est que ce brillant gala nous a été donné par une véritable star, et s’il y a dans ce mot un peu de paillettes, il y a surtout beaucoup d’amour. Si du jardin des cieux, au milieu des roses blanches, sa douce maman la regarde, elle a tout lieu d’être fière de sa fille…»

mt_olympia1964_412x475

1er Olympia, en 1964 où elle lève le rideau du spectacle de Claude François et en 1970 où elle est en première partie d’Enrico Macias.

Février 1980, c’est l’événement ! En vedette à l’Olympia, Michelle Torr triomphe chaque soir et chante à guichet fermé pendant un mois. Elle retrouve cette salle mythique en 1983, 1986, 1996, 1998, 2002, 2003 (sortie à l’occasion de son 1er DVD). En mars 2005 elle fête ses quarante ans de carrière avec son dixième Olympia. Encore un succès pour ce nouveau rendez-vous parisien dont elle présente le DVD les 9 et 10 novembre sur la scène intimiste du Petit Journal Montparnasse à Paris.

mt_olympia1980_354x475Elle passe un tiers de son temps sur les routes pour rejoindre chaque année les salles de spectacles avec ses 80 concerts en France et à l’Étranger. Une aventure que Michelle partage depuis toujours avec ses musiciens et son fidèle public.

Avec sa présence, son talent, ses magistrales interprétations a cappella, sa voix claire, éclatante, avec ce rien de modulations rauques qui apporte une sensualité douce et prenante, elle conquiert tous les publics. La scène, c’est l’espace où la pudeur la quitte pour faire don d’elle même, don de son art et prendre le plaisir physique de donner tout simplement.

La scène c’est l’espace où la pudeur la quitte pour faire don d’elle-même, don de son art et prendre le plaisir physique de donner tout simplement.

mt_disco_1999_546626_p22_570x515

Michelle Torr fait sa 1ère tournée d’été, en 1964 avec « Le Golfe Drouot » puis avec Claude François. Depuis lors, la scène c’est chez elle.

Recordwoman avec plus de 250 concerts par an dans les années 70 & 80 à la rencontre son public.

Du Japon au Canada, du Brésil à la Tunisie, en Belgique, en Suisse, en Hollande, en Italie, en Bulgarie, au Liban, en Allemagne, sur toutes les scènes du monde elle triomphe.

Elle participe en 1970 au Festival du Japon et remporte le grand prix d’interprétation de la chanson française. Elle enchaîne avec une tournée de deux mois où elle reçoit un accueil sans égal du public Nippon.

En 1971, c’est au Brésil qu’elle défend une chanson de Charles Dumont « Rire ou pleurer » au Festival de Rio en présence du roi Pelé au grand stade Maracaña devant un parterre de 100 000 personnes.

De Théâtres en Zénith en Palais des Congrès, plus de 5 000 concerts à travers le monde ; 10 pays parcourus et son 11ème Olympia en 2008…

mt_2003piaf_387x475

2004 – L’Anniversaire
Pour fêter ses 40 ans d’amour elle enregistre 16 titres de celle à qui elle veut avec évidence rendre hommage , Edith Piaf, et sort l’album « C’est l’amour ».

2006-Livre-La-couleur-des-mots_298x4802005 – Une année très créatrice pour Michelle
En janvier sort son 53ème album « Michelle TORR en concert » incluant 2 titres inédits écrits par Henri Salvador. Au printemps, elle publie sa première autobiographie « La couleur des mots ». Elle confie que petite elle donnait des couleurs aux mots, d’où le titre de son livre.

En mai, son double CD et le 7 novembre son DVD « Michelle TORR Olympia 2005 » sort chez Warner Vision.

mt_disco_200605-LaLouve_CD174-2_476x475Fin mai 2006, elle choisit de distribuer chez les marchands de journaux son 55ème album « La louve », CD accompagné d’un fascicule-poster.

On y trouve 16 titres. Sont inclus deux de ses succès en nouvelle version « Emmène-moi danser ce soir » et « La louve » ainsi que trois nouveaux titres: « Monsieur Cézanne », « Je te dis oui » et le titre en play-list sur plus de 120 FM « Côté soleil « la couleur des mots » ».

 

mt_1965_363x475

C’est en octobre 1963, à 16 ans, que Michelle, entourée de Clémente et Charles Tort ses parents, et Brigitte sa petite sœur, signe son premier contrat chez Mercury. Le jour même disparaît la môme Piaf…

3 mois plus tard, le 13 janvier 1964, sort son premier 45 tours « C’est dur d’avoir 16 ans » puis le deuxième « Dans mes bras oublie ta peine ». Elle accède au Hit Parade, est classée Chouchou à Salut les Copains, émission mythique des jeunes de l’époque.
Cliquez pour agrandir…

Le public adopte tout de suite cette nouvelle artiste et dès lors Michelle Torr enchaîne les succès.

Elle est choisie pour représenter le Luxembourg à l’Eurovision en avril 1966 avec « Ce soir je t’attendais » et défend en 1977 les couleurs de la Principauté de Monaco avec « Une petite française».
Cliquez pour agrandir…

mt_1980_359x475En 1972 elle change de maison de disques et signe chez AZ. Ses rencontres avec J. Albertini, S. Garcia, P. Delanoë, D. Barbelivien, F. Bernheim, tous auteurs et compositeurs à succès, offrent à Michelle des textes et des mélodies qui font d’elle l’artiste populaire, incontournable de la chanson française.

Les tubes s’enchaînent: «Une vague bleue» (1974), «Je m’appelle Michelle» (1976), «Une petite française» (1977), «Emmène-moi danser ce soir» (1978) (3 millions d’exemplaires vendus!), «Discomotion» (1979), «J’en appelle à la tendresse» (1981), «A faire pleurer les femmes» (1981), «Midnight blue en Irlande» (1983)…
Cliquez pour agrandir…

De nombreuses versions étrangères sont éditées notamment en japonais, en espagnol, en allemand, en italien, en anglais.

Membre de la Sacem, elle signe à titre d’auteur quelques uns de ses textes. Des histoires de vie, d’amour, que son public partage avec elle.

Depuis 1996, Michelle est productrice de toute sa discographie dont les albums « Seule », « Portrait de scène », « Donner », « C’est l’amour », de son nouveau CD « Ces années-là! » et de ses ‘Olympia’.

michele-torr-biographie-1

Sa belle histoire commence à Avignon où elle remporte à 14 ans le 1er prix d’un radio crochet : 120 francs et une première partie d’un récital de Jaques Brel au Palais des Papes en Avignon.

michele_notitle_477x475Marquée et émue par la voix de Piaf, bouleversée par Brel, soutenue par sa mère passionnée de chanson et par son père facteur, Michelle poursuit son chemin avec détermination. Accompagnée de son professeur de chant, elle « monte » à Paris en 1963, auditionner chez Philips en interprétant « Exodus ».

michele-torr-biographie-2

7 avril 1947, naissance de Michelle Torr à Pertuis dans le Luberon.

Mais c’est à Courthézon, où elle grandit, qu’elle fait ses premiers pas sur scène à 6 ans, étudie le chant avec Mme Viaud et gagne tous les concours de sa région.

« Deux personnes m’ont donné envie de chanter : ma mère et Edith Piaf » confit-elle.